CES Day one : un lancement en grande pompe et un grand cocorico !

170 000. C’est le nombre de professionnels qui étaient annoncés pour la 51ème édition du CES et franchement, ce n’était pas de la survente ! Sur le thème de la smart city, de l’IA et de l’IoT, ce cru du CES s’est lancé sur les chapeaux de roue avec des keynotes de CEO (Ford, etc.) de grands groupes ainsi que la traditionnelle prise de parole du Président de la CTA, l’association qui organise le CES.

image59999

Présente en force pour cette édition avec de nombreux partenaires ainsi qu’administrateurs, l’AFRC vous propose sa lecture du premier jour. Comme le précise Eric Dadian, ce lancement en grande pompe se teinte d’une dose de cocorico. « Je pense que le dynamisme des startups françaises, la moitié du village startups, est frappant, et ce dans tous les domaines. Qu’il s’agisse de robots, de la santé, etc nous pouvons être fiers de notre force ! » Conclue-t-il. Malgré la disparition du 3D Printing ou du wifi… Les sujets sont légion.

Revue de détail des principales annonces et actions.

Tendance #1 : la domotique et la smart city.

Ce sont LES sujets du moment. La domotique et la ville connectée font partie de ces leviers forts qui sont au centre du salon. La smart home et city restent les premiers sujets pour les entreprises notamment françaises : Legrand, Groupe La Poste, etc. Legrand présentait par exemple son plan lancé il y a quelques années autour d’un écosystème partenaire. Aujourd’hui, Legrand se positionne sur des services connectés à cet assistant.  Ce développement sous-entend de gros investissements, un changement de méthodologies, du travail sur le design thinking / persona / sociologie et ateliers.

ENKI par Leroy Merlin a prolongé les débats. Annonçant une nouvelle interface de nature à rendre les interfaces interopérables, ENKI représente un équivalent de télécommande universelle qui permettra, demain, de connecter les 200 objets connectés envisagés demain.

image3666

Enfin, c’est Whirlpool qui a pris le pari d’aller plus loin dans le sujet de la smart home… Annonçant des nouveaux produits pour la maison de demain (four, réfrigérateur, lave-vaisselle, etc.), la société a préparé un stand immense au centre de la convention.

Concernant la smart city, de nombreuses sociétés ont réalisé des annonces et notamment autour de partenariats concrets. Interaction avec les voitures (la mobilité étant ici un énorme sujet !), rue connectée, etc. Les stands ont rivalisé d’audace pour marquer les esprits. Ford se positionne ici non plus comme un opérateur de mobilité mais comme un acteur de la ville…

Tendance #2 : l’IA

Il est impensable de penser le CES sans l’IA. À peu près la moitié des startups se sont revendiquées (à tort ou à raison) de cette IA bienvenue. Voici quelques exemples :

  • Kolibree : brosse à dents connectée et annonce d’un partenariat avec Colgate et Appel (l’IA permet d’anticiper les caries).
  • Eye Sight : reconnaissance faciale des émotions et des mouvements. (usage pour l’automobile et IA pour éviter les accidents de la route).
  • Byton : immense annonce du lancement, par d’anciens dirigeants de BMW ou Tesla, d’une voiture intelligente.

L’ensemble des startups proposaient des actions intelligentes, une IA au service d’un usage plus ou moins défini. En tout état de cause, l’IA continuera à faire parler d’elle.

Tendance #3 : l’IoT

Enfin l’IoT… Clairement toutes les entreprises souhaitent se positionner comme la seule interface entre clients et produits. Chacune rivalisant bien sûr de créativité, les entreprises proposent de l’autonomie, de la mobilité, du respect (ou non) de la vie privée.

L’exemple de Biowatch est significatif. Cette montre photographie les veines puis, après authentification, commande à de nombreuses actions : ouverture de porte, de voiture, de badge, etc. Le sujet est intéressant notamment dans le cadre de la voiture autonome.

COUP DE CŒUR

Deux coups de cœur sont à signaler. Tout d’abord le Groupe La Poste qui, très présent sur le salon, accompagne de très nombreuses startups autour de son programme French IoT. Velco ou encore Qornat sont autant de sociétés créatrices de valeur qui, sans ce grand groupe, auraient beaucoup plus de difficultés à se développer.

Second coup de coeur, XXII : une entreprise créée en en 2015 et qui compte désormais 50 salariés. Grâce à l’IA, la société propose un panel de solutions incroyablement large à destination notamment du retail (optimisation des flux, sécurité, etc). Second coup de cœur pour une très belle aventure.

Voici pour un premier et rapide bilan du premier jour du salon ! Rendez-vous demain pour la suite…

L’équipe de l’AFRC

Pour tout savoir sur le CES 2018 inscrivez-vous au debriefing de l’AFRC le 18 Janvier:  http://bit.ly/2CEVOBn

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s